Thèse soutenue

Interactions ions-films de langmuir : effets de l'organisation moleculaire et de la nature du film

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Christophe Mingotaud
Direction : Jean-Paul Chauvet
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Chimie
Date : Soutenance en 1992
Etablissement(s) : Paris 11

Résumé

FR

L'etude de l'adsorption d'ions le long d'un film de langmuir a montre l'importance de la nature de l'ion et du lipide composant le film sur ce processus d'adsorption. De plus, la polarite d'une monocouche et la caracterisation de l'organisation du film ont fait l'objet de differents travaux. La reactivite de la chlorophylle a en monocouche (avec la mise en evidence d'une reaction particuliere aux films de langmuir) ainsi que le dosage en film de sondes sensibles au ph ont permis de montrer l'existence de fortes variations de ph le long du film epandu sur eau pure, et ceci y compris pour une monocouche de lipide neutre. Cette adsorption des ions hydronium ou hydroxyde a ete reliee a la structure de la tete polaire des lipides composant le film de langmuir. Par le developpement d'un modele thermodynamique, l'adsorption d'ions halogenures le long d'un film zwitterionique et l'effet de la pression superficielle ont ete egalement evalues. Ces etudes ont ete completees par une caracterisation de l'organisation a l'interface. Ainsi, la depolarisation de fluorescence de films mixtes chlorophylle-lipide associee a un modele theorique de type dipole rotatif fournit des informations sur l'orientation et la rotation des chromophores dans le film. De plus, une evaluation de la polarite des monocouches ainsi que des mesures de conductimetrie montrent l'influence de l'eau contenue dans ces films sur les proprietes de ces derniers. Le temps de vie des sondes derives du nbd caracterise cette polarite (qui decroit lors de la compression) et montre la presence d'un gradient vertical de polarite a la surface. Cette polarite semble principalement dependre de l'aire disponible par molecule de lipide, soulignant ainsi l'importance des molecules d'au a l'interface sur les proprietes des monocouches