Thèse soutenue

Rochefort et la construction navale française, 1661-1815

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Martine Acerra
Direction : Jean Meyer
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Histoire
Date : Soutenance en 1992
Etablissement(s) : Paris 4

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

La marine de guerre française élabore en un siècle et demi un système cohérent de production et de gestion de ses bases comme de ses outils guerriers. La flotte se constitue en deux grands mouvements séculaires, l'un rapide au XVIIe siècle, l'autre lent au XVIIIe siècle. De marine d'échantillon, elle devient flotte de séries dominée à partie égale par les vaisseaux de ligne à deux ponts et les frégates. Mais l'incontestable réussite technique, qui permet la production de plus d'un millier de navires, n'a pas d'équivalent en résultats militaires. Trois vaisseaux sur quatre disparaissent au cours de huit conflits durant lesquels la marine de guerre française n'a jamais réussi à s'imposer face à l'Angleterre, excepté lors de la guerre d'Indépendance américaine.