Thèse soutenue

Les granites et la couverture pédologique dans le bassin du rouge rupt : leurs participations au contrôle de l'acidification des eaux (Cornimont-Vosges méridionales)

FR
Auteur / Autrice : Daniel Mansuy
Direction : Claude Gagny
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Terre, océan, espace
Date : Soutenance en 1992
Etablissement(s) : Nancy 1
Partenaire(s) de recherche : autre partenaire : Université Henri Poincaré Nancy 1. Faculté des sciences et techniques

Résumé

FR

Deux principaux types de granites forment le substratum du bassin du rouge Rupt: le granite des crêtes et ses altérites forment des sols brun acides; les granites acides de Bramont-Ventron sont à l'origine de sols ocre podzoliques. Une altération hydrothermale le long de couloirs de fracturations entraine localement une episyenitisation. Une formation superficielle siliceuse le grassin parfois imperméable recouvre ces granites et favorise le développement de sols hydromorphes. L'action conjuguée des formations granitiques et des sols dérivés confère aux eaux de surface des niveaux d'acidification variables: eaux proches de la neutralité pour le granite des crêtes, alors que les granites de Bramont-Ventron sont à l'origine d'une acidification importante. L'accord entre physicochimie des eaux, nature des sols et des granites semble indiquer que l'altération par hydrolyse des espèces minérales du substratum contrôle globalement l'acidification dans le bassin du rouge Rupt. Les épisodes pluvieux sont à l’ origine de crises brutales d'acidification. Elles peuvent être interprétées comme la manifestation des dépôts acides sur le bassin. Certaines anomalies locales dans l'acidification résultent de faits géologiques particuliers (fracturations et episyenitisation dans le bassin du rouge Rupt). Toutes ces observations permettent de proposer une méthodologie pour l'évaluation des risques d'acidification de bassins versants