Thèse soutenue

Recherches sur des virus cytoplasmiques non enveloppés de "Portunidae" de Méditerranée

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Hélène Montanié
Direction : Jean-Robert Bonami
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences biologiques
Date : Soutenance en 1992
Etablissement(s) : Montpellier 2

Résumé

FR

Ce travail s'inscrit dans le cadre de l'etude de la specificite cellulaire avec pour modele biologique deux virus pathogenes de crustaces marins p et w2 et leurs hotes respectifs macropipus depurator et carcinus mediterraneus. La necessite de repliquer ces deux agents in vivo, permet de suivre l'expression d'autres viroses endemiques. De ce fait, un nouvel agent, le mdilv (macropipus depurator iridolike virus), a ete isole chez m. Depurator et rapproche de par ses caracteristiques de la famille iridoviridae. L'etude des virus p et w2 a permis de definir leur structure genomique respective. Tous deux ont un genome forme de 12 segments lineaires d'arn double brin repartis en trois classes selon la distribution 1/5/6 (l1, m1-m5, s1-s6). Cette caracterisation montre que, tres proches, ils font partie de la famille des reoviridae. Leur rattachement au genre aquareovirus est discute et la creation d'un nouveau genre ou tout au moins d'un sous-groupe dans le genre aquareovirus est proposee. Un clonage global d'adnc des 12 segments du virus p a permis d'obtenir trois clones, d6, e2 et b3, possedant un plasmide recombine dont l'insert correspond a un fragment de trois segments genomiques differents. L'insert bk 0,5 reconnait le segment l1, bk 0,7c l'un des cinq segments moyens (m) et bk 0,7a un des six petits (s). Ce sont les premieres sondes construites pour un reovirus aquatique