Thèse soutenue

Architecture logicielle pour processeur de morphologie mathematique

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Michel Bilodeau
Direction : Serge Beucher
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences appliquées
Date : Soutenance en 1992
Etablissement(s) : Paris, ENMP

Résumé

FR

Cette these se propose d'etudier les differents aspects logiciels lies aux processeurs de morphologie mathematique. Elle presente une organisation logicielle par niveaux similaire a celle d'un systeme d'exploitation. Le plus bas niveau est charge de l'interface avec le processeur. Le niveau intermediaire collecte les requetes du niveau superieur et prend en compte les particularites des processeurs et de leur configuration, c'est en fait le niveau d'abstraction entre une application (niveau superieur) et la machine (niveau inferieur). Les deux niveaux inferieures permettent de considerer un processeur de morphologie mathematique comme un ordinateur avec un jeu d'instructions reduit qui travaille sur des images. C'est dans ce sens que sont introduites les notions d'images retenue et de masquage. Le niveau superieur comporte la librairie sur laquelle sont bases tous les outils de la morphologie mathematique. Un exemple de mise en uvre de cette organisation est presente dans le langage tim, logiciel integre de morphologie mathematique qui pilote un morpho pericolor. Ce langage permet d'interfacer aisement un processeur de morphologie mathematique et de construire une librairie extensible a laquelle on accede soit par un interpreteur soit par d'autres langages via une passerelle universelle. Les avantages de programmation de ce langage sont mis en evidence dans deux applications. Enfin sont etudies les liens existant entre les architectures materielles de systeme de traitement d'images et l'implantation des algorithmes. Une comparaison d'implantation de quatre algorithmes sur trois types de machines qui different sensiblement permet d'evaluer les problemes poses