Thèse soutenue

Influence d'un environnement polyionique et de la compartimentation sur la cinétique enzymatique et la dynamique de cycles de substrats : application à l'étude d'une phosphatase pariétale de soja

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Isabelle Fassy
Direction : Jean-François Hervagault
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Génie enzymatique, bioconversion, microbiologie
Date : Soutenance en 1992
Etablissement(s) : Compiègne
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale 71, Sciences pour l'ingénieur (Compiègne)

Résumé

FR

On étudie le comportement cinétique d'une phosphatase pariétale de soja selon : 1) que l'enzyme se trouve libre en solution ; 2) que l'enzyme se trouve maintenue dans son environnement naturel caractérisé par sa nature polyanionique ; 3) que les fragments pariétaux à activité phosphatase sont compactés sur un filtre de type millipore afin d'obtenir une structure à géométrie membranaire. Chaque type de situations engendre des modifications de l'environnement dans lequel fonctionne la phosphatase, aboutissant ainsi à des comportements cinétiques différents. Il existe par exemple un couplage diffusion-répulsion électrostatique-réaction. Une étude mathématique est confrontée à l'étude expérimentale. La phosphatase est ensuite associée à une hexokinase de levure en un cycle futile dont le bilan global est la dégradation de l'ATP en ADP+Pi avec dissipation d'énergie. Le cycle G#6P/Glc est étudié en CSTR et l'existence d'états stationnaires multiples recherchée à la fois théoriquement et expérimentalement. Ce même cycle structuré dans l'espace est capable d'engendrer des comportements vectoriels, montrant ainsi l'implication des systèmes multienzymatiques membranaires dans les échanges et le transport orientés des métabolites. Des hypothèses sont émises quant au rôle joué par les phosphatases pariétales in situ dans le transport des métabolites phosphorylés exogènes.