Thèse soutenue

Marrakech, ville impériale, pôle de développement régional et de rééquilibrage du territoire marocain

FR
Auteur / Autrice : Mohamed Zaïd
Direction : Claude Lacour
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences économiques
Date : Soutenance en 1992
Etablissement(s) : Bordeaux 1
Partenaire(s) de recherche : autre partenaire : Université Bordeaux-I. Faculté de droit, des sciences sociales et politiques - Institut d'économie régionale du Sud-Ouest (Bordeaux)
Jury : Président / Présidente : Claude Lacour
Examinateurs / Examinatrices : Claude Lacour, Bernard Guesnier, Steve Bazen, Gilbert Benhayoun

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Marrakech est-elle un pole de developpement ? voila la principale question a laquelle nous avons tente de repondre dans le cadre de cette recherche. Marrakech, qui est une importante ville imperiale est consideree depuis la creation des 7 regions economiques en 1971 au maroc, comme pole dedeveloppement de la region economique du tensift. Cependant, les difficultes d'application du concept de pole de croissance dans les pays sous-developpes en general et dans le cas de marrakech en particulier, nous ont conduit a proposer un nouveau concept : le pole actif. Egalement la mise en oeuvre sur le terrain pratique de la politique des poles de developpement se heurte a des ecueils qui entravent a la fois le fonctionnement de cette politique et les mecanismes de la polarisation. C'est ainsi que nous pensons qu'avant qu'elle ne soit un pole de developpement, marrakech est d'abord un pole actif qui, en fonction du niveau ou degre d'integration de son espace regional, ne va pas sans exercer a la fois des effets favorables et des effets defavorables sur son espace d'implantation. Il est a signaler que la notion de pole actif se definit comme un pole qui en fonction du niveau d'integration spatiale, exerce a la fois des effets favorables et des effets defavorables sur l'economie d'implantation de ce pole.