Thèse soutenue

Les matériaux d'électrodes positives AxNi₁-yCOyO₂ (A=Li, Na) : étude des relations : structure, propriétés physiques et comportement électrochimique

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Ismael Saadoune
Direction : Claude Delmas
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences des matériaux
Date : Soutenance en 1992
Etablissement(s) : Bordeaux 1
Jury : Président / Présidente : Paul Hagenmuller
Examinateurs / Examinatrices : Claude Delmas, Paul Hagenmuller, Jean Étourneau, K J Rao, Raymond Brec, Abdelaziz El- Jazouli, Gilles Le Flem

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Mots clés libres

Résumé

FR

Les phases LiNi1-yCoyO2 ont été obtenues par synthèse directe. Elles sont isotypes des phases extrêmes LiNiO2 et LiCoO2. Ces matériaux ont été utilisés comme électrodes positives dans des batteries au lithium. Elles présentent des performances électrochimiques très prometteuses sur le plan appliqué. Une étude détaillée de l'évolution des propriétés structurales, physico-chimique et électrochimiques lors de la désintercalation du lithium a été effectuée en fonction de y. L'ensemble des résultats montre que le nickel est préférentiellement oxydés à l'état tétravalent que le cobalt. Par ailleurs, l'utilisation des phases homologues NaNi1-yCoyO2 dans des batteries au sodium a permis de mettre en évidence un phénomène de décomposition de l'électrolyte catalysé par le matériau d'électrode positive. Au contraire des phases au lithium, plusieurs transformations structurales ont été observées au cours de la désintercalation sodium à partir de la phase NaNi0. 6Co0. 4O2.