Thèse soutenue

Le message généalogique : étude de la transmission intergénérationnelle familiale et de sa représentation sous forme d'arbre G.

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Martine Lani-Bayle
Direction : Gaston Pineau
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences de l'éducation
Date : Soutenance en 1991
Etablissement(s) : Tours

Résumé

FR  |  
EN

Celui qui cherche le sens d'un mot le decouvre a l'aide de ses "racines". De meme, le sens de la vie d'un individu se donne-t-il a lire a partir de ses racines. Pour qui les ignore ou les occulte, l'origine se figera sur une perte de sens, perturbant son placement dans une histoire plurielle qui a la fois le precede, l'anticipe, le transcende et le perpetue. La classique et plate triangulation oedipienne est donc dotee d'une troisieme dimension verticale, qui lui confere un volume pyramidal contenant l'"inconscient familial", et sur les parois duquel s'inscrivent les mots de la "legende familiale"- comme sur un palimpseste - sous forme de traces non mentalisees deposees par les generations precedentes - et transmissibles en l'etat. Mais vis-a-vis de cet "heritage psychique", les individus se repartissent differement : il y a ceux qui sont depares de leur histoire anterieure, voire la perdent (placement familial); ceux qui s'y ferment ou s'en excluent (l'autisme ou la psychose grave); ceux qui la "redoublent" (l'inceste). Des exemples en seront etudies (etayes par des entretiens, reconstitutions d'histoires, arbres g. ), comparativement a des temoins. Dans tous les cas une transmission se fait, mais en "creux" (manques, ratages, absences), ou en "trop plein" (traumatismes, hontes, secrets, deni des deils). Mais c'est la reappropriation de la part collective de son histoire par chacun, qui sera le garant de son autonomisation potientielle par rapport a ceux qui l'ont precede et nome, autorisant sa prise de position personnelle dans l'ordre des generations.