Thèse soutenue

Dynamique du paléoenvironnement de la vallée montagnarde de la Garonne (Pyrénées centrales, France) de la fin des temps glaciaires à l'actuel

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Valérie Andrieu
Direction : Georges Bertrand
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Géographie
Date : Soutenance en 1991
Etablissement(s) : Toulouse 2

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

L'étude palynologique, sédimentologique et isotopique de sondages effectués dans la vallée montagnarde de la Garonne a permis de reconstituer l'histoire du paléo-environnement depuis la fin de la déglaciation wurmienne. Au Wurm final, la végétation régionale était une steppe à poacées. Peu avant 17650+ -330 bp et entre 15800+ -270 bp et. 4. 0 + -300 bp, le delta 18 o enregistre deux phases de refroidissement qui sont les analogues de celles révélées par les océans vers 18000 bp et 15000 bp. Entre 15100+ -300 bp et 13490+ -220 bp, une steppe à armoises s'installe sous l'effet d'un réchauffement du climat (progression du delta 18 o). Au Bolling, le genévrier suivi du bouleau s'installe. Pendant l'interstade tardiglaciaire, date 11590+ -270 bp, l'évolution du delta 18 o et du delta 13 c traduit un important réchauffement du climat. Au début de l'holocène se met en place une chênaie à noisetiers et ormes, qui s'enrichit en tilleuls à l'Atlantique. A la fin de cette période, les premiers landnams sont notés. Au subatlantique, l'apparition du noyer est l'indice de l'agriculture gallo-romaine et celle du sarrasin de l'agriculture médiévale. A la fin du 19eme siècle, la montagne est reboisée en résineux (pins, épicéas)