Thèse soutenue

Processus d'invention et leurs déterminants économiques dans les systèmes techniques : le cas de quelques grandes inventions agro-alimentaires

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Michel Zitt
Direction : Alain Bienaymé
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences économiques
Date : Soutenance en 1991
Etablissement(s) : Paris 9

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Cette thèse réexamine la théorie de la détermination des inventions par la demande, due à Jacob Schmookler, à partir d'une analyse des systèmes techniques et d'études de cas d'inventions majeures dans un secteur industriel, la transformation agro-alimentaire. Schmookler constate notamment que les fluctuations de la conjoncture sectorielle précèdent celles de la production de brevets (volet économétrique). Pour l'expliquer, il suggère un comportement quasi-maximiseur chez l'inventeur (volet économique) : la relation déterminante est celle qui relie profit d'invention et dimension de la cible économique anticipés, dès que l'on admet une offre statistiquement polyvalente et élastique de connaissances techniques. L'échelle des cibles est l'un des problèmes clefs, car les faiblesses du volet économique, notamment le traitement du risque et de l'incertitude, croissent en général avec la taille des enjeux et projets. L'examen de la structure des systèmes techniques permet d'affiner les distinctions invention radicale incrémentale et noyau périphérie de l'école évolutionniste. Dans la perspective proposée ici, des systèmes techniques locaux fortement contraints (branches), sont immergés dans un espace d'échange et de transferts. Chaque système technique local est considéré comme une hiérarchie de sous-systèmes technico-organisationnels emboités, qui constituent autant de cibles pour les inventions-transferts extérieures. La structure hiérarchique du système d'accueil conditionne la répartition des cibles, mais aussi mécanismes d'adaptation, d'apprentissage, d'obsolescence, de flexibilité qui sont au cœur du processus innovateur. Des arguments monographiques et statistiques (distribution des revenus d'invention) sont examinés.