Thèse soutenue

Role d'un phospholipide, le paf-acether, dans l'activation des monocytes et des lymphocytes t humains

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : PATRICK SALEM
Direction : Yolène Thomas
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie
Date : Soutenance en 1991
Etablissement(s) : Paris 7

Résumé

FR

Nous avons etudie d'une part l'effet d'un ether-phospholipide de membrane, le paf-acether (paf) sur la production d'interleukine 1 (il-1) par des monocytes humains et d'autre part la presence et les effets du paf sur les cellules lymphoides t. Le paf seul n'induit pas la synthese d'il-1 par des monocytes humains non actives. Cependant, lorsque les monocytes sont stimules par du muramyl dipeptide ou du lipo-polysaccharide, l'addition de paf (1 nm a 5 m) a ces cellules provoque une augmentation de 2 a 4 fois de la quantite d'il-1 synthetisee associee aux cellules ou secretee. Le paf seul diminue l'expression des proteines cd2 et cd3 exprimees a la surface des lymphocytes t humains alors que l'expression des antigenes de classe i n'est pas modifiee. De plus, il inhibe la reponse proliferative de ces cellules lorsqu'elles sont stimulees par la voie cd2, la voie cd3 ou des lectines mitogenes telles la phytohemagglutinine. Enfin, nous avons mis en evidence la presence de quantites importantes de paf et de ses precurseurs (alkyl-acyl-glycerophosphocholine et lyso paf) dans le thymus humain et la production de ce phospholipide par les thymocytes, en particulier les cellules cd2#. L'ensemble de ces resultats indique que les ether-phospholipides connus pour leur role de mediateurs intra- et inter-cellulaires de l'inflammation participent egalement a la reponse immunitaire