L'Université et les Juifs : la remise en question de l'intégration en France de 1940 à 1944

par Claude Singer

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de André Kaspi.

Soutenue en 1991

à Paris 1 .


  • Résumé

    Apres avoir rappelé les conditions dans lesquelles s'est effectuée l'entrée des juifs à l'université en France au XIXe siècle, nous étudions la situation des juifs confrontés pendant l'entre-deux-guerres à d'importants bouleversements : l'influence de la politique raciste de l’Allemagne nazie en Europe, tensions et divisions politiques en France, montée de la xénophobie et reprise en main des fonctionnaires par les pouvoirs publics en 1938-39. Au lendemain de la débâcle de mai-juin 1940, l'arrivée au pouvoir du maréchal Pétain se traduit non seulement par une radicalisation de l'épuration administrative mais aussi par une remise en question de la place des juifs au sein de la communauté nationale. Désormais l'état français prône la marginalisation des juifs. Les enseignants sont vises par les lois qui interdisent aux juifs l'accès aux fonctions publiques alors qu'un "numerus clausus" limite le nombre des étudiants juifs autorises à s'inscrire. Dans les départements algériens on va jusqu'à exclure la majorité des écoliers et lycéens juifs. La comme en métropole l'élimination des juifs dans l'enseignement s'effectue de manière très administrative. Nous analysons le rôle et les motivations des divers responsables de cette élimination, la faiblesse des réactions qu'elle suscite et la manière dont les victimes se sont organisées pour survivre, continuer à enseigner et résister.

  • Titre traduit

    University and the jews : the resetting intoquestion ofemancipation by French government from 1940 to 1944


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    After recalling how the jews got into university in France in the nineteenth century, we study, in particular, the situation that the jews faced during the 1920s and the 1930s. Important changes took place: the German racist policy influence overEeurope, tensions and political divisions, in France, the increasing xenophobia. Meanwhile the state took charge of civil servants, in 1938-39. After the military collapse of may-june 1940; the access to power of marechal Pétain led to an increase in purges within the civil service and brought again into question the role of jews within tha national community. Henceforth, the "French state" called for the marginalisation of jews. Laws which forbid the jews the access to civil service affected teachers. Mearwile, a "numerus clausus" set out a maximum number of jewish students allowed to register. In Algeria, most high school students and pupils were expelled. The elimination of the jews there as well as in the continent took place in a very administrative way, indeed. We analysed the role and motivations of the various people responsible for this elimination, the weak reactions which followed as well as the way victims organised themselves in order to survive and how they managed to keep on teaching and resisting.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1996 par Hachette à Paris

Vichy, l'Université et les Juifs : les silences et la mémoire


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (940 f.)
  • Annexes : Bibliogr.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 91 ! 71
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 92-967
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 15623-<1,2>
  • Bibliothèque : Campus Condorcet (Aubervilliers). Grand Equipement Documentaire.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T 22 (1)
  • Bibliothèque : Campus Condorcet (Aubervilliers). Grand Equipement Documentaire.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T 22 (2)

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MIC TH 999
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1996 par Hachette à Paris

Informations

  • Sous le titre : Vichy, l'Université et les Juifs : les silences et la mémoire
  • Dans la collection : Pluriel , 8776 , 0296-2063
  • Détails : 1 vol. (435 p.)
  • Notes : En appendice, choix de documents.
  • ISBN : 2-01-278776-2
  • Annexes : Bibliographie p. 403-416. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.