Cycles et instabilité : traditions et renouveau dans la théorie des fluctuations économiques

par Alain Raybaut

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Richard Aréna.

Soutenue en 1991

à Nice .


  • Résumé

    Une réflexion sur la nature et l'origine de l'instabilité macro-économique est menée en s'appuyant sur un travail préliminaire d'histoire de la pensée des théories des cycles du début du siècle, puis dans un second temps à partir de l'examen détaillé des principales contributions constitutives du renouveau de la théorie des cycles d'affaires. Deux grandes approches du problème sont ainsi distinguées. La première qui soustend le développement des récentes théories exogènes des cycles monétaires ou réels, vise à compatibiliser l'analyse de l'instabilité persistante avec la théorie de l'équilibre individuel. La dynamique se ramène alors à l'étude des conséquences des choix intertemporels d'agents représentatifs rationnels dans une économie naturellement stable, mais soumise à des chocs nominaux ou réels. Pour la seconde approche, privilégiée dans cette thèse, à la représentation d'une irrégularité conjoncturelle trouvant son origine dans une tendance stochastique se substitue l'idée d'un mouvement non uniforme essentiellement déterministe lié à la non linéarite des principales relations macro-économiques.

  • Titre traduit

    Cycles and instability : traditions and revival in the theory of economic fluctuations


  • Résumé

    The purpose of this research is to investigate the analysis of persitent instability in modern macrodynamic theory. It rests on a preliminary history of economic thought survey of the early twentieth century's business cycles theories to which recent theoritical revival on the topic refers. On this bais a particular examination of the mainly recent compone nts of this revival is done. Two great approaches are thus distinguished. The first one rests on the self-adjustment properties of market economies. It aims, as monetary or real equilibrium theory. The dynamic is then understood as representative agents' intertemporal choices in response to monetary or real exogenous shocks. The second one, which mainly retains our attention in this thesis, promotes an endogenous notion of macro-economic instability. On this point of view, dynamic method consits of a description with non linear processes of non uniform and out of equilibrium evolution of an economy.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (333-652 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie f. 620-644. Notes bibliographiques en bas de page. Annexes

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Côte d’Azur. Service commun de la documentation. Bibliothèque de Saint-Jean d'Angély.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1991NICE0002bis/2
  • Bibliothèque : Université Côte d’Azur. Service commun de la documentation. Bibliothèque de Saint-Jean d'Angély.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1991NICE0002bis/1

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : GM1161-1991-4033-1987-44
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.