Thèse soutenue

Utopie et folie : essai sur la dialectique de la raison et de l'imaginaire

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Jean-Bernard Paturet
Direction : Jean-Pierre Séris
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Philosophie
Date : Soutenance en 1991
Etablissement(s) : Montpellier 3

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR

La folie a été progressivement colonisée par la raison médicale et psychiatrique et réduite, au fil des siècles au concept de maladie mentale par la volonté de maitrise et de contrôle qui habite au cœur de l'individu et de chaque groupe social. Nous formulons l'hypothèse que cette volonté repose sur un fantasme utopien dont l'archétype trouve son origine dans l'œuvre de Thomas More : l'utopie, écrite en pleine période humaniste, au début du XVIe siècle. La première partie de notre travail consiste donc, d'une part, à analyser les caractéristiques de l'utopie : scène du même, fantasme de toute puissance, philosophie de la propreté, religion rationnelle, d'autre part, montrer sa fonction dynamisante au sein du groupe social. La seconde partie oppose les multiples figures d'oxymoron de la folie : ironie et tragédie, transgression et fédération, inspiration-divine et possession démoniaque, spirituelle et corporelle, à la figure de synecdoque qui domine à la fin du siècle, réduisant la folie à la maladie. Le mouvement réducteur se fait par la puissance dominante du fantasme utopien de contrôle social. L'argument qui clôt l'ensemble du travail tente de montrer qu'actuellement les moyens techniques dont nous disposons, pourraient permettre que se réalise l'utopie. Mais au coeur même de la science renait la figure d'oxymoron, figure de folie, jeu dialectique des contraires et perspectives d'un nouvel "ars oppositorum".