Thèse soutenue

Facteur cytotoxique nécrosant de type 2 d'Escherichia coli : caractérisation biologique, immunochimique et génétique

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Eric Oswald
Direction : Jean de Rycke
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences. Microbiologie
Date : Soutenance en 1991
Etablissement(s) : Lyon 1

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR

Cnf2 est une toxine produite par des souches potentiellement pathogenes d'e. Coli: les souches produisant cnf2 sont isolees lors d'infections collibacillaires et lors d'infections experimentales, les souches produisant cnf2 ont un pouvoir septicemique chez la souris. Cnf2 est une toxine de nature proteique de 110 kda qui induit in vitro la multinucleation des cellules en culture et possede in vivo une forte activite necrosante sur les tissus. Cnf2 est letale par voie parenterale dans differents modeles animaux et plus specialement chez le poulet. A la difference de cnf1, la toxine cnf2 provoque la necrose de la patte de la souris par injection sous-cutanee plantaire. Le determinisme genetique de la toxine est, au moins dans certaines souches, de nature plasmides de type f de 96 mda. Independamment du fond genetique de la souche receptrice, un fragment d'adn de moins de 5,6 kb contient les genes necessaires a l'expression d'une toxine cnf2 fonctionnelle. Les souches d'e. Coli produisant cnf2 ont ete isolees de cas de septicemie et de diarrhee chez l'animal. A la difference des souches produisant cnf1, les souches produisant cnf2 sont rarement hemolytiques. En revanche, plus de la moitie des souches cnf2 produisent un facteur d'adhesion apparentee aux fimbriae f17. Ces fimbriae f17-like sont aussi codes par les plasmides vir et permettent, au moins in vitre, l'adhesion des transconjugants vir#+ sur les villosites du veau