Thèse soutenue

Caractérisation et biodisponibilité du phosphore de trois types de boues d'épuration urbaines

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Li Ming Zhang
Direction : Jean-Louis Morel
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences agronomiques
Date : Soutenance en 1991
Etablissement(s) : Vandoeuvre-les-Nancy, INPL

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR

Les boues d'épuration représentent une importante source de P pour les cultures. Cependant, la biodisponibilité de P et l'aptitude des boues à améliorer la fertilité phosphatée des sols sont mal connues. Nous avons déterminé, à l'aide de méthodes chimiques et isotopiques 32PO4), la valeur phosphatée de trois types de boues (boue thermique, boue floculée et boue aérobie prolongée) dans un sol riche et un sol pauvre en P assimilable. On a caractérisé les formes du P des boues, l'effet des boues sur la dynamique du P du sol et mesuré l'efficacité du P des boues pour une plante test (Lolium perenne L. ) par rapport à un engrais soluble (phosphate monocalcique (PMC). Les résultats montrent que la majorité du P (63%) de la boue thermique est sous forme de calcium-P. Cette boue contient très peu de P assimilable, entraine la plus faible augmentation de P assimilable du sol et présente la plus faible efficacité par rapport au PMC. La boue d'aération prolongée contient une grande proportion de P extractible par H2O et par NaHCO3 (40%). Elle présente la meilleure efficacité. Dans la boue floculée, une importante partie (38%) du P est fortement adsorbée par les polymères cationiques. Cette boue présente une efficacité intermédiaire. La valeur phosphatée des boues d'épuration est donc inferieure à celle des engrais P solubles dans l'eau mais supérieure à celle de la plupart des engrais P insolubles dans l'eau. Cependant, cette valeur phosphatée dépend étroitement du traitement subi par la boue