Thèse soutenue

Clonage et caractérisation de sondes ADN spécifiques de Toxoplasma gondii : application à la mise en évidence du parasite et au typage des souches

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Nadine Curt Grand Gaudin
Direction : Pierre Ambroise-Thomas
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Biologie
Date : Soutenance en 1991
Etablissement(s) : Université Joseph Fourier (Grenoble ; 1971-2015)

Résumé

FR

Les travaux rapportes dans ce memoire concernent le clonage et la caracterisation de sequences repetees specifiques de toxoplasma gondii, et leur application au diagnostic des formes graves de la toxoplasmose par la technique de polymerase chain reaction (pcr), ainsi qu'au typage des souches toxoplasmiques. Quatre fragments de restriction, tgr1#a (352 pb), tgr1#e (353 pb), tgr2 (674 pb) et tgr4 (1032 pb) ont ete clones et sequences. Sur l'ensemble des 2411 pb analysees, plusieurs sequences homologues de tgr1#e ont pu etre identifiees. Au sein de ces repetitions, des oligonucleotides destines a l'amplification d'adn toxoplasmique par pcr, ont ete selectionnes. Les premiers essais realises a partir d'adn purifie montrent qu'il est possible de detecter des quantites d'adn parasitaire de l'ordre de quelques femtogrammes. Dans un lysat brut, ce meme test peut detecter jusqu'a 0,2 parasite en presence de 2. 10#5 lymphocytes. Nous presentons egalement des resultats preliminaires concernant la detection de t. Gondii dans des prelevements fixes d'origine humaine, et dans des serums de chimpanze. Tgr1#e a permis d'autre part la mise en evidence de polymorphismes de restriction intra-specifique chez t. Gondii. Dix souches toxoplasmiques ont ete analysees par hybridation de leur adn genomique avec la sonde tgr1#e radiomarquee. Sept schizodemes ont pu etre observes. Ils ne presentent aucune correlation evidente avec le pouvoir pathogene de souches chez la souris. Cependant, cette nouvelle forme de caracterisation reflete plus justement l'heterogeneite intra-specifique de t. Gondii