Thèse soutenue

Du nous fidèle chez Gabriel Marcel

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : MASIALA KHONDE
Direction : Jean Brun
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Philosophie
Date : Soutenance en 1991
Etablissement(s) : Dijon

Résumé

FR  |  
EN

La métaphysique de Gabriel Marcel, exposée généralement dans une dispersion flagrante, se réduit à une métaphysique du "nous sommes". C'est par là que se définit toute question ontologique. Les relations intersubjectives se caractérisent essentiellement par la promesse de fidélité qui se veut créatrice, renouvelant les sujets en communion. Ces relations ne prennent leur véritable sens que lorsqu'elles s'élèvent à un ordre spirituel par la foi au transcendant. En évoquant le concept d'harmonie caractérisant la fidélité intersubjective, il est possible de considérer le monde comme une grande table d'harmonie. Le contexte socioreligieux suggère également cette harmonie qui dépasse largement les limites dyadiques fixées fallacieusement selon les catégories de l'avoir : l'être aime n'est pas un avoir aimé. L'iconoclaste de Gabriel Marcel met en évidence cet avoir impliqué dans l'union physique comme altération et comme un certain "centre tonique" de l'harmonie intersubjective.