Thèse soutenue

Jaures face aux mouvements des greves (1885-1914)

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Xiaohong Xiao Planes
Direction : Rolande Trempé
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Histoire
Date : Soutenance en 1990
Etablissement(s) : Toulouse 2

Résumé

FR  |  
EN

L'attitude de jaures face au mouvement des greves a ete etudiee en fonction: 1e) du cadre et des formes de ses interventions, 2e) du contenu de celles-ci, 3e) de ses conceptions generale en matiere de greve corporative et de greve generale revolutionnaire. Cette analyse a beneficie de l'abondance des documents disponibles. L'action de jaures s'est largement diversifiee entre des formes d'intervention directes (sur place) et indirectes (reunions publiques, journalisme, parlement). Cette action est remarquable par son realisme et son degre d'organisation. Au-dela de la defense attentive et concrete des revendications ouvrieres, transparait une conception coherente des conflits sociaux et de leur role en matiere d'evolution socio-politique. Jaures adhere deliberement au concept marxiste de la lutte des classes. La greve detient une fonction regulatrice vis-avis des contradictions socio-economiques, auxquelleselle apporte finalement des solutions. Elle joue aussi un role important dans l'organisation et l'education des masses ouvrieres. Independamment de toute reference "revolutionnaire" obligatoire, jaures voit dans la greve et dans la lutte des classes un moyen de regenerer la democratie en l'ouvrant vers l'economique et le sociale. Elles contribuent ainsi a l'avenement d'une "democratie industrielle" dans le cadre de l'atelier comme dans celui de la nation.