L'ecriture de l'histoire dans la trilogie romanesque l'enfant, le bachelier, l'insurge de jules valles

par JACQUES MIGOZZI

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Jean Levaillant.

Soutenue en 1990

à Paris 8 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Ce travail sur l'enfant, le bachelier et l'insurge tente de saisir comment l'ecriture de jules valles filtre la realite historique, la represente textuellement pour toucher efficacement son lecteur. Une premiere partie met en evidence les tensions fondatrices de l'acte scriptural chez valles. Par une approche historique et sociologique elle montre que la contrainte de la censure pousse valles a inflechir ses projets et a elaborer une ecriture indirectement politique par "l'emotion et par le rire". Une comparaison des differentes versions des trois textes de la maturation d'une ecriture qui gagne en coherence et affine sa strategie. Une deuxieme partie analyse comment la narration opere le passage de l'histoire d'un individu a l'histoire de tous: en batissant un systeme symbolique a valeur denonciatrice mais aussi en proposant un itineraire politique demonstratif, de la revolte a la revolution, par les positions successives du personnage-narratuer. La troisieme partie se consacre a la palette d'armes narratives et stylistiques utilisees par valles: le jeu avec l'economie de la narration s'epanouit en un fragmentisme formel novateur, tandis que se deploie une ironie multiforme. La quatrieme partie enfin montre que valles a tente, sous des formes differentes dans chacun des volumes, d'assumer dans son enonciation romanesque une heterogeneite originelle irreductible, au point de parier sur la force illocutoire de la polyphonie.

  • Titre traduit

    The writing of history in the novelistic trigoly by jules valles: l'enfant, le bachelier, l'insruge


  • Résumé

    This research on l'enfant, le bachelier and l'insurge aims et understanding how jules valles writing goes through the historical reality, depicting it so as to move his readers with the greatest efficiency. The first part throws light on the original tensions of the act of writing in valles. The historical and sociological approach shows that the pressure of censorship leads valles to alter his plans and to develop an indirectly political style by way of "emotion and laughter". The second part shows how the narration carries out the transition from the story of an individual to history itself; in building a symbolic system which has an exposing value, and also in putting forward a demonstrative political itinerary, from rebellion to revolution, through the successive positions of the narrator-character. The third part is devoted to the whole palette of the narrative and stylistic weapons used by valles: the organisation of the narration opens out into an innovative formal fragmentation, while a multiform irony is displayed. Lastly, the fourht part shows that, in different forms in each of the three volumes, valles tried to assume in the novelistic enunciation an unshakeable original heterogeneousness, so musch that he had to bet on the illocutionary strength of polyphony.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.