Thèse soutenue

Le renouveau culturel et pedagogique a hambourg de 1886 a 1914 (alfred lichtwark et ses contemporains)

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Roger Niemann
Direction : Gérard Schneilin
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Études germaniques
Date : Soutenance en 1991
Etablissement(s) : Paris 4

Résumé

FR  |  
EN

Au centre de la presente etude se trouve placee l'oeuvre de renovation culturelle entreprise a hambourg par alfred lichtwark (1852-1914) a la tete de la 'kunsthalle' de 1886 a 1914 ('lichtwark-zeit'). Avec justus brinckmann (1843-1915) pour le musee des arts et metiers, gustav schiefler (1857-1935) pour les arts graphiques, fritz schumacher (1869-1948) pour l'urbanisme, werner von melle (1853-1937) pour l'enseignement, lichtwark a voulu faire de hambourg la capitale culturelle de l'allemagne du nord. Pour que naisse une "memoire collective", il a propose a la classe dirigeante, la bourgeoisie commercante, des "modeles culturels", un style de vie concernant aussi bien la 'wohnkultur' que les beaux-arts et l'urbanisme. Il a apporte son soutien aux jeunes artistes impressionnistes et, pour promouvoir la qualite, encourage un "dilettantisme" authentique. Pionnier du mouvement en faveur de l'education artistique, il a ete a l'origine d'une reforme des activites artistiques (dessin, musique, danse), de l'education physique et de l'enseignement de l'allemand. Grace aux ecrivains detlev von liliencron (1844-1909), gustav falke (1853-1916), richard dehmel (1863-1920), otto ernst (1862-1926), et a l'essor d'une litterature en bas-allemand, hambourg a connu, a la meme epoque, un renouveau litteraire favorise par le developpement d'une infrastructure associative et culturelle. Parallelement, la minorite juive et la social-democratie ont cree leur propre reseau culturel. Faute d'une politique culturelle officielle a long terme, cette tentative de regionalisation culturelle par un renforcement de l'identite hambourgeoise n'a que partiellement abouti. . . .