Thèse soutenue

Strategies industrielles de rationalisation des industries de la construction : le cas francais (xixe-xxe siecles)

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : François Monterrat
Direction : Daniel Dufourt
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences économiques
Date : Soutenance en 1990
Etablissement(s) : Lyon 2

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

La preponderance des activites de construction dans le developpement des societes industrielles constitue un fait historique incontournable. Considere en france jusqu'au lendemain de la seconde guerre mondiale, comme un secteur reste a l'ecart des grands mouvements d'industrialisation, le batiment mobilise, neanmoins, depuis le debut du siecle, des formes originales d'organisation, jusqu'a present occultees par l'omnipotence des conceptions tayloriennes de rationalisation. La reconnaissance du chantier comme espace de production specifique permet de mieux saisir, a travers l'analyse approfondie des discours, pratiques et hesitations du batiment sur les strategies a adopter en matiere de rationalisation, en quoi les voies finalement suivies sont originales. Elle permet, en outre, de rendre compte de l'existence d'une dynamique sectorielle specifique. La maniere suivant laquelle le secteur de la construction tente, dans la premiere moitie du xxe siecle, de concilier ses objectifs de productivite avec les exigences de variabilite dictees par la nature du proces de travail, est riche d'enseignements. Elle permet de mieux comprendre la nature des enjeux actuels de la mise en place - dans le contexte d'une modification structurelle des marches - des nouvelles formes de rationalisation a partir de la mise en oeuvre d'innovations technologiques et organisationnelles.