Thèse soutenue

L'imagination architecturale

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Dominique Raynaud
Direction : Jean-Pierre Sironneau
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sociologie
Date : Soutenance en 1990
Etablissement(s) : Université Pierre Mendès France (Grenoble ; 1990-2015)

Résumé

FR  |  
EN

Cette thèse a pour contexte scientifique : l'architecturologie (P. Boudon, sur l'espace architectural, 1971) et l'anthropologie (G. Durand, les structures anthropologiques de l'imaginaire, 1960). Méthodologiquement, elle suppose une analyse comparée intraculturelle et interculturelle. La seconde, inspire des travaux de G. P. Murdock, a été conduite sur un échantillonnage de 300 items divergents, tant sur le plan géographique qu'historique. L'application de cette méthode a permis de mettre en évidence une série d'isomorphismes (i. E. Réseaux sémantiques) centres sur des schèmes. Une définition extensive du schème (non-substantif et dynamique) a été envisagée du point de vue transdisciplinaire. Les difficultés de construction de l'éthogramme (répertoire comportemental spécifique) ont conduit à une analyse parasynonymique du lexique des actions. Selon cette méthode, l'éthogramme se compose d'une soixantaine de schèmes. Quatre variables descriptives ont été mises à jour : nombre d'actants, distance interactantielle, dimension, symétrie. L'examen détaille des relations entre champs schématique et imaginaire permet de définir l'image comme produit d'une valorisation et d'une actualisation du schème.