Thèse soutenue

Approche numérique du comportement homogénéisé des composites à matrice métallique et renforts continus : validation expérimentale

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Pascale Temin Gendron
Direction : Philippe Destuynder
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Mécanique et matériaux
Date : Soutenance en 1990
Etablissement(s) : Châtenay-Malabry, Ecole centrale de Paris
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Laboratoire de mécanique des sols, structures et matériaux (Gif-sur-Yvette, Essonne1998-2021)

Mots clés

FR

Résumé

FR

Après un rappel de la méthode d'homogénéisation des milieux périodiques, nous étudions la dépendance des caractéristiques d'élasticité des composites en fonction de la nature du renfort (fibres isotrope et anisotrope) et en fonction de la fraction volumique des fibres. Des mesures sur banc d'essai par ultrasons ont été parallèlement afin de valider les caractéristiques d'élasticité obtenus pour certains composites. Des essais de traction dans deux directions, sens long et sens travers, sont effectués afin d'évaluer l'anisotropie du comportement à rupture de composites a matrice métallique fibres. Puis nous étudions la construction des convexes de rupture macroscopiques par homogénéisation, à partir de chargements extrêmes sur la cellule de base (microstructure). Nous soulignons le problème d'existence des charges limites, points de la frontière du convexe, qui demande quelques précautions dans le cas ou la microstructure met en présence des matériaux élastiques et élastoplastiques. Nous sommes amenés ainsi, à construire deux méthodes d'approximation par des éléments conformes avec intégration réduite, et une méthode d'approximation par des éléments non conformes. Les résultats de ces deux méthodes d'approximation conduisent à un encadrement précis des contraintes a rupture macroscopiques. Cette approche permet également de prédire les modes de rupture microscopiques