Thèse soutenue

Etude par spectrométrie d'électrons Auger et diffraction d'électrons de haute énergie sous incidence rasante de l'interaction du soufre moleculaire S2 avec la surface NiO (100), films minces de molybdène métallique déposé sur la surface NiO(100)

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Thierry Guindet
Direction : Alexis Steinbrunn
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Chimie - Physique
Date : Soutenance en 1990
Etablissement(s) : Dijon

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR

L'étude de l'interaction de la surface NiO(100) avec le soufre moléculaire S2 et la caractérisation de films minces de molybdène métallique déposé sur NiO(100) ont été réalisées à l'aide des techniques couplées de la diffraction des électrons de haute énergie sous incidence rasante (DERR ou RHEED) et la spectroscopie d'électrons : a) les modifications de la structure et la composition chimique de la surface NiO(100) en interaction avec S2 ont été déterminées à l'échelle subnanométrique : l'adsorption du soufre dépend étroitement de la stoechiométrie de la surface de NiO. La présence de microcristallités de nickel métallique contribuent à l'édification de sulfures bidimensionnels parfaitement épitaxiés qui correspondent aux plans denses NiS(0001) et Ni3S2(110). Les étapes initiales de la sulfuration de NiO ont été confirmées : oxyde métal sulfures 2D puis 3D ; b) les films minces de molybdène (2 nm) réagissent dès l'ambiante avec l'oxygène du substrat pour former l'oxyde MoO2. A mesure que l'on augmente la température, cette réduction s'accentue jusqu'à la formation de cristallités de nickel tridimensionnels parfaitement topotaxiés. Conjointement, la stoechiométrie de l'oxyde de molybdène augmente ainsi que l'épaisseur de la couche mixte formée (MoOx, x>2; Ni).