Thèse soutenue

Caracterisation de l'environnement hydrique en culture in vitro. Relation avec l'etat hydrique et la morphogenese chez rosa hybrida variete deladel et hevea brasiliensis mull-arg

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Huguette Sallanon
Direction : Alain Coudret
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie
Date : Soutenance en 1990
Etablissement(s) : Clermont-Ferrand 2

Résumé

FR

Le dpv de l'air a l'interieur du bocal de culture utilise pour la micropropagation du rosier depend de la difference entre l'intensite de la fuite de vapeur d'eau (vers l'exterieur) et l'intensite de l'emission de la source (evaporation, evapotranspiration); il varie en fonction du contenu du bocal, du developpement des plantes et du dpv des chambres de culture. Une modelisation est proposee. La croissance des vitroplants de rosier presente trois phases: une phase de latence, une phase de croissance rapide et une phase d'equilibre pendant laquelle les valeurs de teneur en eau relative peuvent presenter un seuil en-dessous duquel l'alimentation en eau devient le facteur limitant. Lorsque les fluctuations saisonnieres conditionnent le dpv de l'air des chambres de culture a 2000 pa (pendant l'hiver), le developpement des plants est modifie: la croissance est reduite et les bourgeons axillaires superieurs debourrent. Ces modifications decoulent d'une augmentation de la transpiration associee ou non a une limitation de l'approvisionnement en eau a partir du milieu gelose. Le deroulement des phases de croissance des vitroplants d'hevea presente des similitudes avec celui du rosier; cependant les echanges de vapeur d'eau avec l'exterieur sont plus eleves, et, en fin de culture les plants presentent tous les symptomes de plants hydriquement stresses. Au cours du debourrement, la quantite d'eau congelable augmente dans le bourgeon et l'abaissement du point de congelation de cette eau est plus faible que celui de l'eau dans la tige sous-jacente. Les stomates de vitroplants de rosier, continuellement ouverts ont l'equipement ultrastructural pour fonctionner. L'absence de fermeture stomatique observee pourrait provenir d'une carence en ca#2#+ (dix fois moins represente dans les cellules de garde de vitroplants que dans celles de plants acclimates), susceptible d'intervenir sur la regulation des pompes electrogenes et (ou