Thèse soutenue

Ecriture et espace dans l'univers romanesque de Nabile Fares

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Annette Dressel
Direction : Charles Bonn
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Littérature comparée
Date : Soutenance en 1989
Etablissement(s) : Paris 13

Mots clés

FR

Résumé

FR  |  
EN

Cette recherche, qui s'appuie sur le corpus : Yahia, pas de chance, un passager de l'occident, le champ des oliviers, mémoire de l'absent, l'exil et le désarroi et la mort de Salah Baye, propose une étude de la spatialité dans l'univers romanesque de N. Fares. A partir de perspectives différentes, elle met au jour les thèmes récurrents et leur inscription dans l'œuvre. Le premier chapitre, essentiellement descriptif, débouche sur une définition de l'espace et du lieu selon laquelle le lieu serait l'espace investi par l'être. Partant d'un découpage en séquences spatiales, le chapitre 2 rend compte de l'espace binaire qui gouverne l'ensemble des romans : celui de la diegese et celui de l'évocation. L'analyse de l'espace textuel, de l'utilisation de typographies variées et des graphismes et dessins (chapitre 3) fait émerger les trois composantes fondamentales de cette œuvre : le ludique, le subversif et le multiple. C'est encore dans l'écriture qu'est pris en charge le corps (chapitre 4) dans ses manifestations les plus diverses. Finalement, les invariants de ces textes - la répétition a variante, l'imbrication des récits et la métaphore vivace (chapitre 5) - apparaissent au cœur même de l'élaboration de cette écriture qui est une parole plurielle.