Thèse soutenue

Modulation de l'expression des gènes du collagène par l' Interleukine 1 et le Tumor Necrosis Factor α : étude chez les fibroblastes dermiques et les cellules synoviales en culture

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Alain Mauviel
Direction : Jean-Pierre Pujol
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences biologiques
Date : Soutenance en 1989
Etablissement(s) : Paris 11

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR

L'effet de l'Interleukine 1 (IL-1) et du Tumor Necrosis Factor α (TNF-α) sur la production de collagène a été étudiée in vitro chez les fibroblastes dermiques et les cellules synoviales. L'IL-1 exerce un effet inhibiteur sur la synthèse collagénique, effet accompagné par une forte accumulation de prostaglandine E2 (PGE2) dans les milieux de culture. Le blocage de la voie de la cyclooxygénase du métabolisme de l'acide arachidonique empêche l'action de l'IL-1 chez les synoviocytes, ce qui suggère l'implication de la PGE2 dans l'effet exercé par cette cytokine, mais pas chez les fibroplastes. Les taux d'ARNm des procollagènes I et III sont augmentés par l'IL-1 chez les deux types cellulaires. Des mécanismes post-transcriptionnels interviennent donc pour s'opposer à l'augmentation de l'expression des gènes des procollagènes. Le TNF-α réduit la production de collagène des fibroplastes dermiques. Le blocage de la production de PGE2 par l'indométacine n'empêche pas l'action du TNF-α. Celui-ci induit une forte diminution des taux d'ARNm des procollagènes I et III. La réduction de la synthèse collagénique par le TNF-α s'exerce essentiellement au niveau transcriptionnel. La mesure des taux d'ARNm codant pour l'IL-1ß chez les fibroblastes dermiques indique une forte stimulation sous l'effet de l'IL-1 ainsi que du TNF-α. Ceci laisse présager une régulation locale de la synthèse de matrice conjonctive par les fibroblastes eux-mêmes.