Thèse soutenue

Contribution a l'etude du controle de la respiration spinale chez le lapin

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : REGIS PALISSES
Direction : Denise Viala
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie
Date : Soutenance en 1989
Etablissement(s) : Paris 6

Résumé

FR

L'existence d'un generateur spinal de la respiration (grs) nous a incite a determiner si les controles peripheriques auxquels il etait soumis etaient comparables a ceux qui modifient puissamment l'activite du generateur bulbaire (grb). Nous avons egalement aborde le probleme du controle central de son activite par grb. Les experiences ont ete realisees sur des lapins non anesthesies, curarises, decortiques avant et apres transection spinale (au niveau c2) et activation pharmacologique (niamide-dopa) dans le second cas. Les memes series de stimulations peripheriques naturelles pratiquees sur preparations decortiquees puis spinales modifient differemment l'activite phrenique. Certaines informations periodiques liees a la ventilation assistee agissent sur grb et entrainent son activite a leur propre rythme (controle reflexe bulbaire vagal) alors que d'autres n'interviennent qu'a la sortie de grs et donnent naissance a des reflexes spinaux excitateurs a l'inflation qui peuvent conduire a des modulations d'amplitude de l'activite emanant de grs. Les informations proprioceptives mises en jeu par la mobilisation passive d'un membre posterieur agissent elles aussi sur grb pour modifier son rythme; au niveau spinal, l'action a la sortie de grs est responsable de reflexes spinaux excitateurs a l'extension. La stimulation periodique des afferences musculaires des groupes ii et iii reproduit les effets obtenus sur preparation spinale mais pas ceux obtenus sur preparation decortiquee. Les recepteurs en cause sont vraisemblablement differents dans l'un et l'autre cas. Chez l'animal decortique, differentes classes d'interneurones inspiratoires ont ete mis en evidence dans la moelle epiniere c3-c6, au voisinage du noyau phrenique: il existe par consequent un relais spinal de la commande bulbaire. En conclusion, le controle de l'activite de grb et de grs par deux types d'informations peripheriques