Thèse soutenue

Contribution a l'etude des parois cellulaires de deux fruits industriels : l'olive et le cafe

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : ABDELOUAED OUGUERRAM
Direction : Jean-Claude Roland
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie
Date : Soutenance en 1989
Etablissement(s) : Paris 6

Résumé

FR

Les fruits et les graines constituent des modeles interessants par la diversite et la specificite de leurs parois cellulaires. On y rencontre trois types de differenciation encore mal connues: 1) des parois renforcees de type osseux jouant un role mecanique, 2) des parois qui se lysent et provoquent une fonte cellulaire et 3) des parois servant de compartiment de reserves glucidiques. Ce travail est centre sur ces aspects pour deux drupes dont la technologie depend en grande partie des structures parietales. Dans l'endocarpe et les sclerites du mesocarpe, les parois sont sclerifiees de type helicoidal. L'autolyse du mesocarpe de l'olive est tres caracteristique avec solubilisation des pectines comme dans d'autres fruits, mais aussi des autres fractions polyosidiques. En fin de maturation, l'ensemble de la paroi est elimine sans laisser de residus mucilagineux. La diminution des polyosides hydrophiles va de pair avec la permeabilite lipophile qui explique les caracteres organoleptiques onctueux du fruit et fait que l'huile s'exprime par simple pressage de la pulpe (huile vierge). Les parois de l'albumen du cafe contiennent le mannose comme ose dominant. C'est un ensemble chimiquement heterogene produit par plusieurs populations de vesicules de secretion. Les resultats conduisent a l'hypothese que ces reserves resultent de co-cristallisation. Les cellules de l'albumen ont une vie postgerminative; de leur cytoplasme progressent plusieurs fronts de digestion intraparietale produisant des figures de corrosion qui permettent a l'embryon un developpement centrifuge