Thèse soutenue

Étude des relations entre la teneur en eau et les champignons dans les bois mis en oeuvre

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Christophe Bauer
Direction : Guy Vannier
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie
Date : Soutenance en 1989
Etablissement(s) : Nancy 1
Partenaire(s) de recherche : autre partenaire : Université Henri Poincaré Nancy 1. Faculté des sciences et techniques

Résumé

FR

Notre travail, se propose d'évaluer les risques réels de développement des champignons encourrus par les bois mis en oeuvre hors contact du sol, en milieu alternativement humide et sec. Il a permis d'approfondir les connaissances sur : les niveaux d'humidité atteints par différentes essences ligneuses dans des conditions proches de la pratique ; les humidités du bois nécessaires pour l'initialisation de l'attaque fongique. Le but de cette étude est d'aboutir à des conclusions applicables dans la pratique (cas des menuiseries hors sol). Ainsi, une technique a été élaborée. Elle permet d'estimer la sensibilité des essences à la vapeur d'eau et de préciser les relations entre le comportement hygroscopique du bois et le développement des champignons. En reproduisant les conditions climatiques d'utilisation du bois hors sol, à 20**(O)C, nous avons confirmé que la vapeur d'eau migre dans le matériau conformément aux lois de la diffusion de l'eau liée (eau hygroscopique)