Thèse soutenue

L'approche de l'oeuvre d'art par une pédagogie de l'imaginaire : expérimentation dans une classe de seconde de lycée

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Françoise Compagnon
Direction : Bruno Duborgel
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences de l'éducation
Date : Soutenance en 1989
Etablissement(s) : Lyon 2

Résumé

FR  |  
EN

L'expérience réalisée dans une classe de seconde de lycée tend à démontrer que les recherches actuelles sur l'imaginaire, conduites par G. Durand, J. Burgos et B. Duborgel, dépassant ce qui est traditionnellement appelé "la critique", permettent à des adolescents de recevoir l'oeuvre comme une rencontre de vivants. L'imaginaire, structure selon les lois communes a toute l'espèce, s'exprime de facon particulièrement riche dans l'oeuvre d'art. L'oeuvre, approchée par les adolescents selon les mêmes lois qui l'ont engendrée, appelle non plus une analyse mais le "retentissement" défini par Bachelard. Chaque récepteur reconnaît dans l'oeuvre les pulsions qui structurent son propre psychisme et ses relations au monde, en même temps qu'il découvre les formes d'expression qu'elles génèrent. La premiere partie étudie les fondements et les caractéristiques de cette rencontre, la facon dont l'oeuvre, en construisant l'imaginaire du récepteur, enrichit sa capacité de "retentissement". Dans un deuxième temps, le compte rendu de l'experience précise les modalités et la progression de l'approche du sens. La troisième partie étudie le rôle de l'écriture. L'écriture devient pour l'élève la réponse de son propre imaginaire à celui de l'artiste, par la médiation de l'oeuvre. La réception, par un professeur, de cette rencontre fait de la correction du commentaire la reconnaissance de cette tentative d'approche d'une transcendance, tentative toujours inachevée et perfectible, intégrée dans le trajet anthropologique de chaque élève dans le contexte social de la classe.