Thèse soutenue

Les études urbaines françaises en géographie, sociologie et statistique sociale : 1890-1920 : essai d'analyse interdiscisplinaire

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Gilles Montigny
Direction : Marcel Roncayolo
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Géographie
Date : Soutenance en 1989
Etablissement(s) : Paris, EHESS

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Ce travail se situe a la jonction de deux grandes tendances de la recherche francaise en sciences sociales : le renouvellement des etudes d'histoire urbaine, la redecouverte et la relecture de ceux qui ont contribue a l'emergence des disciplines nouvelles (vidal de la blache, durkheim, levasseur). Constatant l'oubli dans lequel sont injustement tombees les etudes urbaines de cette periode-cle, il se propose de les faire connaitre en les soumettant a un examen critique et en tentant d'etablir entre les differentes disciplines envisagees les elements d'un eventuel dialogue. Pour ce faire, il convient de rechercher, derriere les conflits institutionnels et les joutes theoriques, la realite des pratiques scientifiques. Au passage, on soulignera le caractere artificiel des presentations en termes d'"ecoles" et le role essentiel de la statistique sociale dans la formation des sciences sociales et dans la recherche urbaine de l'epoque. Parmi ces travaux, cinq noms sont particulierement a retenir : desire pasquet, charles-anthelme roux, jacques levainville, maurice halbwachs, rene maunier. En statistique sociale, ceux de emile levasseur et de paul meuriot.