Thèse soutenue

Réaction du chlorure ferrique avec des chlorosilyloxycyclopropanes : voie d'accès aux composés carbonylés α, β-éthyléniques β-chlorés

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Abdelcelem Mansouri
Direction : Jacqueline Seyden-Penne
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Chimie
Date : Soutenance en 1988
Etablissement(s) : Paris 11
Partenaire(s) de recherche : autre partenaire : Université de Paris-Sud. Faculté des sciences d'Orsay (Essonne)

Résumé

FR  |  
EN

Dans cette thèse, on a étudié la réaction de FeC13 avec les chlorosilyloxy cyclopropanes préparés par addition du monochloro, dichloro, chlorométhyl chlorofluoro et chlorophénylcarbène sur des éthers d'énols trimélhylaUyhques. En général, la réaction avec FeCI3 dans l'éther conduit majoritairement a des composés carbonylés ß, ß dichlorés par rupture radicalaire de la liaison cyclopropanique entre les carbones porteurs d'hétéroatomes. Quand le carbone cyclopropanique non porteur d'hétéroatome est totalement substitué (cas des dichlorosilyloxycyclopropanes) ou monosubstitué (cas des monochloro et chlorofluo­ rosilyloxycyclopropanes) on a également isolé des produits tissus de la rupture de la liaison cyclopropanique opposée au carbone porteur du chlore. La déchlorhydratation des composés carbonylés , ß, ß-dichlorés présentant un hydrogène labile en α a permis de développer une nouvelle méthode de synthèse des composés carbonylés α, ß-éthyléniques ß-chlorés. Dans le cas des chlorophénylsilyloxy bicyclo [n. L. O] alcanes, on obtient des acides et esters ῳ-insaturés issus de la rupture des deux liaisons cyclopropaniques adjacentes au groupe silyloxy. La même rupture a été observée dans le cas des dichlorosdyloxycyclopropanes totament substitués dans le benzène.