Thèse soutenue

Recherche du quark top auprès du détecteur UA2 au collisionneur proton-antiproton du CERN

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Marc Moniez
Direction : Jean-Paul Repellin
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Physique
Date : Soutenance en 1988
Etablissement(s) : Paris 11

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Mots clés libres

Résumé

FR

Cette thèse expose les résultats de la recherche du quark top à l'expérience UA2 du CERN, dans les collisions proton-antiproton aux énergies de 546 GeV et 630 GeV dans le centre de masse, pour une luminosité intégrée de 894 nb-1. Un signal provenant de la désintégration semi-leptonique du quark top (t donne b +électron+ neutrino) a été recherché dans les ensembles d'événements qui contiennent un électron identifié dans l'appareillage et 0,1 ou 2 jets. L'étude détaillée des bruits de fond expérimentaux dus à une mauvaise identification des électrons a été menée ; de même, les sources connues d'électrons réels ont été évaluées à l'aide d'un programme de simulation. Compte tenu de ces études et de la simulation de la production de quark top, une analyse statistique des événements avec 1 électron et 2 jets a permis une discussion sur l'établissement d'une limite inférieure pela masse du quark top. Une limite supérieure sur la production de quark top par le processus (proton-antiproton donne top-antitop) est donnée en fonction de la masse du top. L'extrapolation des études de bruits de fond et de production est développée pour l'expérience UA2' et il est estimé que cette expérience sera en mesure de découvrir le quark top si sa masse est inférieure à 70 GeVfc2.