Thèse soutenue

Effets nucléaires en production hadronique de paires de muons

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Claude Vallée
Direction : Louis Kluberg
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Physique nucléaire et corpusculaire
Date : Soutenance en 1988
Etablissement(s) : Paris 11
Partenaire(s) de recherche : autre partenaire : Université de Paris-Sud. Faculté des sciences d'Orsay (Essonne)

Mots clés

FR

Mots clés libres

Résumé

FR

Nous comparons les sections efficaces de production de paires de muons de haute masse (M > 4 GeV/c )dans les interactions de pions négatifs de 286GeV et 140 GeV sur cibles de tungstène et de deutérium. L'étude des fonctions de structure montre une indication d'effet nucléaire sur la structure du nucléon comparable à l'effet EMC observé en diffusion profondément inélastique de leptons. La structure du pion incident est par contre inchangée, conformément à la propriété de factorisation prédite par la chromodynamique quantique. L'étude des impulsions transverses montre que le rapport des distributions mesurées sur le tungstène et le deutérium augmente avec l'impulsion transverse du dimuon. Cet effet se traduit par une différence de l'impulsion transverse carrée moyenne de 0. 15 ± 0. 02 ± 0. 03 GeV2/c2, indépendante des autres variables cinématiques du dimuon, et probablement due à la diffusion multiple du quark incident dans le noyau cible de tungstène.