Thèse soutenue

Anthony Burgess et le mal dans earthly powers

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Véronique Roussel Debout
Direction : André Dommergues
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Études anglaises
Date : Soutenance en 1988
Etablissement(s) : Paris 10

Résumé

FR  |  
EN

Une analyse sémantique et anagrammatique du titre permet, à l'issue d'une approche de l'auteur suivant quelques éléments biographiques marquants par leurs rapports avec divers aspects du mal, de mettre en évidence l'antinomisme burgessien. L'étude des personnages principaux révèle une contradiction fondamentale sur laquelle l'auteur joue à l'infini pour sensibiliser le lecteur à la mouvance des hommes et des idées par rapport aux forces contradictoires agissant en l'homme et dans l'univers (dieu et, ou satan). Ainsi sont mis en opposition l'augustinisme et le pélagianisme, deux conceptions théologiques qu' A. Burgess adapte à sa pensée pour expliquer le mal au XXe siècle. Le structuralisme et la psychanalyse servent d'appuis dans la seconde partie pour dégager la structure odontologique de l'œuvre. Un prélude inspiré à la fois de l'histoire et de l'œuvre antérieure de l'auteur annonce l'importance du symbolisme dentaire dans earthly powers et favorise l'enchainement sur le rapport entre douleur temps espace et la mise en valeur de la trame onto-ondontologique soustendant l'ensemble du récit.