Thèse soutenue

La longue marche des ouvriers agricoles : de la resistance a la proletarisation a la conquete de l'identite (enquete dans des domaines autogeres de l'ouest algerien)

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Abdelkader Lakjaa
Direction : Daniel Chave
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sociologie
Date : Soutenance en 1988
Etablissement(s) : Paris 7

Résumé

FR  |  
EN

A partir d'une relecture du processus de proletarisation des paysans algeriens expropries et d'une reinterpretation de l'echec de l'experience "autogestionnaire" (agricole), l'auteur souligne la permanence de l'affrontement entre deux cultures depuis plus de 150 ans. L'evolution des conditions de vie des ouvriers agricoles du secteur d'etat durant les vingt dernieres annees (1966-1985), telle qu'elle ressort des statistiques officielles, montre la reproduction des inegalites sociales qui penalisent cette categorie sociale plus que tout autre. Mais cette evolution montre aussi une affirmation culturelle du groupe des ouvriers agricoles par rapport aux autres groupes sociaux : la structure des depenses des menages, le modele de consommation alimentaire. . . L'analyse des resultats d'une enquete par questionnaire aupres de 157 ouvriers agricoles debouche sur l'idee que les pratiques quotidiennes (travail, famille, religion) evoluent dans le sens de l'autonomisation par rapport aux representants du pouvoir, concepteurs, porteurs et defenseurs d'un projet de societe moderne. Cette autonomisation explique pour une bonne part l'echec du modele etatique de developpement modernisation de l'agriculture algerienne.