Thèse soutenue

Chung li-he : sa vie, son oeuvre. un ecrivain formasan de la premiere generation apres la retrocession de taiwan en 1945

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Ching-Long Lu
Direction : Yves Hervouet
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Études extrême-orientales
Date : Soutenance en 1988
Etablissement(s) : Paris 7

Résumé

FR  |  
EN

Chung li-he (1915-1960), hakka, ne p'ing-tung et eleve au sud de taiwan. Il a aime une ouvriere plus agee que lui et qui a le meme nom de famille que lui, chung t'ai-mei. Pour defendre son amour, il a quitte sa famille et a vecu deux ans en mandchourie et sept ans a pei-p'ing. Apres la retrocession de taiwan a la republique de chine en 1945, li-he rentre a taiwan, mais la societe conservatrice hakka n'accepte toujours pas son mariage avec t'ai-mei. Atteint de tuberculose, il passe trois ans dans un hopital et subit une operation au cours de laquelle on lui enleve sept cotes. Pour se soigner, il depense tout son argent et son heritage. Il continue a ecrire malgre sa mauvaise sante jusqu'a sa mort en 1960. Chung li-he est l'ecrivain du terroir (hsiang-t'u) le plus important de taiwan de la premiere generation apres la retrocession de taiwan. L'ensemble de ses oeuvres en 8 volumes comportent plus de 700,000 caracteres. Durant presque toute la derniere partie de sa vie, li-he a ete pauvre, malheureux et torture par la maladie. Sa vie difficile, son mariage avec t'ai-mei impossible au regard de la societe et de sa famille hakka, sa passion pour la litterature, ont constitue autant de sources inepuisables d'ecriture. Il a ecrit toute sa vie, mais peu connu avant sa mort.