Thèse soutenue

Morphologie derivationnelle et acces au lexique

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Pascale Colé
Direction : Juan Segui
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Psychologie
Date : Soutenance en 1988
Etablissement(s) : Paris 5

Mots clés

FR

Mots clés libres

Résumé

FR  |  
EN

L'etude des procedures d'identification visuelle des mots morphologiquement complexes derives prefixes et suffixes, constitue l'objet de ce travail dont la problematique s'articule autour des deux questions : les procedures d'acces aux representations lexicales de ces mots et la nature du mode d'organisation de leurs representations lexicales. Les resultats d'une premiere serie de deux experiences ont revele une sensibilite des procedures de traitement des mots suffixes aux proprie -tes morphologiques du contexte de presentation dans lequel ils sont inseres. Aucun effet de ce type n'a ete observe dans le cas des mots prefixes. Cette asymetrie de traitement des mots prefixes et suffixes est interpretee par reference, d'une part, a la directionnalite "gauche-droite" des procedures d'analyse du mot et, d'autre part, a l'organisation lineaire des constituants racine et affixe de ces mots. Ainsi, l'identification des mots suffixes comprendrait deux etapes : une premiere etape d'acces a la racine rendant disponible l'ensemble des membres de la famille morphologique et une seconde etape de determination du candidat a partir de la prise en consideration de la partie terminale du mot-stimulus. Dans le cas des mots prefixes, il n'y aurait pas d'acces prealable a la racine et donc pas d'activation des membres de la famille morphologique avant l'identification du mot-stimulus. L'acces a ces mots d'effectuerait a partir de l'analyse de leur forme globale. Cependant, l'hypothese d'un mode de stockage identique pour ces deux types de mots est proposee. Une seconde serie de quatre experiences a permis de verifier ces hypotheses en manipulant la frequence des constituants morphemiques de ces mots. L'ensemble des resultats obtenus et mis en relation avec les proprietes lexicales et syntaxiques des differents constituants morphemiques des mots prefixes et suffixes renforce la conception d'un modele d'identification des mots dans lequel les traitements lexicaux et syntaxiques opereraient de facon autonome.