Thèse soutenue

L'imbroglio bolivien : turbulences sociales et fluctuations politiques, 1952-1982

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Jean-Pierre Lavaud
Direction : François Bourricaud
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Lettres
Date : Soutenance en 1988
Etablissement(s) : Paris 4

Résumé

FR  |  
EN

La Bolivie post-révolutionnaire connait une instabilité politique récurrente qui se manifeste à la fois par des rotations présidentielles rapides et des violations des règles de succession fixées par la constitution. Cette instabilité peut se comprendre en analysant la mobilisation et l'action collective des groupes en compétition pour le contrôle direct ou indirect du pouvoir d'état : syndicats de mineurs et plus largement syndicats ouvriers, comites régionaux, organisations patronales, militaires, classe politique et agents étrangers - principalement nord-américains - ayant pied dans le pays. Elle résulte à la fois de leur compétition acharnée et de l'orientation particulière d'une classe dominante guidée par les commerçants et les financiers, tournée vers l'étranger, plus spéculative que productive, attachée a dérèglementer l'économie, mais dont le maintien et l'enrichissement dépendent du contrôle des rouages de l'état.