Thèse soutenue

Anna de noailles et son oeuvre poetique

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Claude Mignot-Ogliastri
Direction : Robert Bessède
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : LITTERATURE FRANCAISE
Date : Soutenance en 1988
Etablissement(s) : Montpellier 3

Résumé

FR  |  
EN

Anna de noailles (1876-1933), princesse greco-roumaine, nee et vivant a paris, attribuait sa vocation a son jardin du leman. Celebre des 1901, cette virtuose de la parole reveilla notre litterature alanguie et y mena "l'invasion des femmes". La biographie, riche d'inedits, eclaire formation, debuts litteraires, amours (frappees par la mort : barres, henri franck, henri gans), amities (proust, cocteau, mauriac, valery, colette, j. Rostand). Sont etudiees aussi genese et reception de ses 17 volumes (dont 8 de prose), depuis les poemes d'enfance, ecrits a 18 ans, le coeur innombrale et l'ombre des jours, ou triomphe son naturisme, anterieur a sa decouverte de jammes; ses oeuvres suivantes renouvellent son inspiration durant 30 annees, ressuscitees aussi dans les editions de ses correspondances avec loti, jammes, gide, cocteau. L'ensemble des travaux corrige quelques stereotypes : cette "paienne" etait nostalgique du "dieu fraternel"; "orientale", surtout en reve; "muse des jardins", ou plutot poete de la vie, la danse, la jubilation, la detresse (d'ou son audience extraordinaire aupres des jeunes, qu'evoque l'article sur les essais, 1904-1906). Sous sa metrique traditionnelle, ce poete brise la structure cartesienne du discours, le corset du sonnet, la gangue du vocabulaire abstrait, remplaces par la verdeur des sensations et l'urgence du cri. Son esthetique de l'instantane, de la surprise, libere la spontaneite, ouvre l'imagination a une poesie du mouvement, de la verticalite, du corps mele a l'espace, confronte a l'amour et la mort.