Thèse soutenue

L'Apprentissage d'une langue étrangère par la vie sociale en classe : l'exemple de l'espagnol

FR
Auteur / Autrice : Lucien Guerrero
Direction : Louis Not
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences de l'éducation
Date : Soutenance en 1987
Etablissement(s) : Toulouse 2

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Cette these est la theorisation d'une pratique pedagogique issue d'une recherche ins situ commencee il y a quinze ans au c. E. S. De samatan. Considerant que la fonction de l'ecole n'est pas seulement d'enseigner mais d'assurer des apprentissages et que l'enseignement, qui est au service de l'apprentissage, doit repondre aux besoins des eleves, la methode socio-pratique ainsi mise au point, vise a faire de la langue etrangere un instrument de communication au service du groupe social que constitue la classe. L'enseignement de l'espagnol va donc consister a creer et a animer la classe de langue vivante sur le modele d'un groupe social et les fonctions necessaires a la vie du groupe donneront lieu a la creation d'institutions, ces fonctions etant assumees par des individus. Au sein des groupes d'entraide et de communication, ceux-ci, doivent experimenter differents roles, d'ou une rotation des eleves instituee par le maitre au coeur d'un reseau de fonctions dont l'assomption permet d'atteindre des objectifs (definis par des comportements observables). Objectifs de structuration (sensori-moteurs et cognitifs) et objectifs d'orientation (affectifs). Le centre d'initiatives et d'actions se deplace ainsi du maitre a l'eleve dont l'activite est indispensable dans l'acquisition des connaissances, comme l'ont montre les conclusions de la psychologie genetique. L'eleve beneficie cependant de l'apport magistral, indispensable pour faciliter l'apprentissage. Mais en plus de son role de specialiste dans la discipline enseignee, le maitre est amene a se transformer dans ces classes, en un animateur, un educateur et parfois un tuteur. Cette relation maitre-eleve prend toute sa significations dans des procedures d'evaluation (formative et sommative) visant a assurer une reussite dynamogenique a chaque eleve, par la prise en compte des erreurs commises afin d'ameliorer la qualite de l'apprentissage (auto-regulation ou feed-back).