Thèse soutenue

Bocains et Plainauds en Bas-Poitou au XVIIIe siècle

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Alain Gérard
Direction : Jean Tarrade
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Histoire
Date : Soutenance en 1987
Etablissement(s) : Poitiers

Résumé

FR  |  
EN

Le xviiie, dans l'historiographie vendeenne traditionnelle, ne s'etudie qu'au travers des passions posterieures a la revolution. La recherche universitaire recente, preoccupee d'analyses socio-economiques, integre mal la dimension religieuse. Deux systemes s'etablissent, aux xviie et xviiie siecles. La plaine, cerealiere et sous-peuplee, est dominee par des laboureurs, que les progres de l'alphabetisation gagnent aux idees nouvelles. Le bocage, manufacturier et vendeur de bovins, abrite une societe relativement homogene. La communaute paroissiale y apparait comme le conservatoire des valeurs rurales, avec lesquelles le catholicisme a su entrer en symbiose. Localement oeuvre de bourgeois qui monopolisent la parole, investissent les postes de commande, surimposent le bocage et accaparent les biens nationaux, la revolution neutralise la plaine, mais se revele de plus en plus incompatible avec la culture bocaine. D'ou l'explosion de 93. Apres le drame, la plaine s'installe dans un lent declin. Traumatise, marginalise, le bocage de clericalise et cultive le souvenir. Nataliste, il se replie sur ses valeurs rurales, derriere une structure sociale neo-feodale. La rupture avec le legitimisme conduit l'eglise a susciter de nouvelles elites qui, pour sauvegarder ces valeurs, elaborent un modele original d'industrialisation rurale.