Thèse soutenue

Recherches sur la communicabilité des intérêts

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Jean-Pierre Arnaud
Direction : Pierre Kaufmann
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Philosophie
Date : Soutenance en 1987
Etablissement(s) : Paris 10

Résumé

FR  |  
EN

Les phénomènes de communication sont envisagés à la lumière de l'opposition continu-discontinu que promeut la technique. On montre que cette distinction est présente dans les œuvres de Freud et de Wittgenstein qui sont utilisées comme référence à une théorie communicationnelle. Les sources de cette présence sont recherchées dans le corpus des œuvres philosophiques nées au sein de l'empire austro-hongrois de la fin du dix-neuvième siècle aux premières années du vingtième siècle. Par ailleurs une étude esthétique de la musique et des phénomènes de communication qu'elle instaure permet de préciser cette opposition, à travers les textes et les œuvres dues aux membres de l'école de vienne. L'intérêt apparait alors comme source du discontinu transmis dans le processus de communication, et comme principe de reconnexion du discontinu ainsi institue; plusieurs concepts dus à Freud comme Wittgenstein reçoivent ainsi un éclairage: la négation, le refoulement organique, la mémoire, la langue maternelle, la règle, la projection, la formalisation. L'étude de la règle selon Wittgenstein, introduit à l'étude de l'automate, dont on montre l'importance dans les œuvres issues des économistes, des psychanalystes ou des épistémologues du cercle de vienne, et dont on cherche la source dans la philosophie de Hegel, ceci permet de poser les principes d'une philosophie de la technique comme discipline de la communication. Le thème de l'automate permet de passer à celui de la nature du for intérieur d'autrui qui gouverne l'éthique communicationnelle. Celle-ci est étudiée dans son rapport à la musique et au politique : on montre l'importance du thème de l'intérêt pour cette recherche et on définit les principes d'une communication conforme aux règles de l'éthique, à travers une lecture de Freud et Wittgenstein.