Thèse soutenue

Langages en expansion : réflexions critiques sur le style, sur le compositeur et sur l'oeuvre : analyse des travaux

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Ricardo Mandolini
Direction : Daniel Charles
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Musique
Date : Soutenance en 1987
Etablissement(s) : Paris 8

Mots clés

FR

Mots clés libres

Résumé

FR

Cette these se presente en deux parties: d'un cote, une analyse du musicien et de ses parametres, de l'autre, une analyse de mes propres oeuvres. La 1ere partie fera apparaitre l'antinomie fondamentale de la musique contemporaine definie comme l'opposition de l'esthetique involontaire de la continuite et de l'esthetique volontaire de la discontinuite. Dans le premier chapitre, "du style", on opposera un style en expansion et un style historique. A cette opposition nous donnerons forme humaine et principe structurel: c'est beethoven et la musique-en-soi opposes a cage et la musique-vers-le monde. Le second chapitre, "du compositeur", definit d'abord le compositeur comme langage. Il prend deux aspects: le "continu-compact", sans parties, et le "repertoire operatoire", qui se definit comme la mise en forme d'un champ operationnel. Le troisieme chapitre parle "de l'oeuvre" comme poetique et comme notation. On distinguera d'abord l'espace kinesthesique-moteur de l'espace compose qui se subdivise en espace reduit au signal sonore compose, et en espace ouvert du signal qui s'associe aux bruits ambiants. La partie "notation", apres une analyse de la symbolique musicale, se conclut par une speculation fondamentale sur la correlation semiotique entre les symboles et les phenomenes musicaux. Dans la deuxieme partie, consacree a l'analyse de mes oeuvres, la premiere section parle du "texte comme source", ou differents materiaux provenant soit du discours parle soit de la signification, sont utilises dans la composition de mes pieces. Dans la seconde problematique, "la narration electroacoustique", c'est l'auditeur lui-meme qui imagine la possibilite de la narration; les quatre oeuvres que j'analyse alors partent a la recherche de cet argument illusoire. La troisieme partie, intitulee "l'oeuvre mixte", traite de la distinction entre l'imagination creatrice electroacoustique et instrumentale, et de la liaison des deux dans l'oeuvre. La description d'"un programme compositionnel interactif", conclut la deuxieme partie de la these et offre le cadre interpretatif a l'analyse d'une derniere oeuvre