Thèse soutenue

Étude de la préfixation verbale en latin : approche sémantique dans une perspective synchronique

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Sylvie Aullen Boitel
Direction : Guy Serbat
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Linguistique
Date : Soutenance en 1987
Etablissement(s) : Paris 4

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

L'étude de la préfixation verbale a été envisagée dans une perspective synchronique et selon une méthodologie à fondements empiristes. Le relevé systématique d'exemples appartenant à trois corpus partiels (Théâtre de Plaute, Correspondance de Cicéron, sermons d'Augustin) et le tri des emplois des préverbes en contexte ont permis de montrer que le signifié préfixal doit être conçu à deux niveaux de langue : - au niveau morphématique : l'absence de fonction syntaxique de catégorisation distingue le préfixe du suffixe; les exemples nombreux où le préfixe est un doublet du simple attestent que le signifie sémantique n'est pas non plus en synchronie un trait essentiel du préfixe. Ni les théories structurales qui postulent l'univocité du lien signifiant- signifié ni la théorie générativiste qui présuppose un énoncé phrastique à l'origine des préfixes ne donnent une définition adéquate de la préfixation. - au niveau lexèmatique : la hiérarchie des signifiés de la base verbale, du préfixe et du mot construit détermine des modifications de la structure interne du mot qui expliquent la genèse de la polysémie préfixale à l'origine de séries lexicales productives.