Thèse soutenue

L'école nationale des cadres d'Uriage : une communauté éducative non conformiste à l'époque de la révolution nationale (1940-1942)

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Bernard Comte
Direction : Xavier de Montclos
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Histoire
Date : Soutenance en 1987
Etablissement(s) : Lyon 2

Résumé

FR  |  
EN

Fondee en aout 1940 par le capitaine dunoyer de segonzac, l'ecole nationale des cadres de la jeunesse est officiellement creee en decembre par une loi de l'etat francais ; elle depend du secretariat general a la jeunesse. En 29 mois, elle recevra 3 000 stagiaires, candidats aux postes des institutions de jeunesse ou animateurs dans leurs milieux socioprofessionnels. L'equipe d'uriage (educateurs et intellectuels, d'origines et de convictions diverses) cree un "style", associant entrainement physique et moral, enseignement intellectuel et civique. L'ecole se donne pour mission de selectionner et rassembler les futures elites de la nation, pour les preparer a reprendre le combat contre l'occupant et a reconstruire une societe forte et solidaire. Recherchant une synthese humaniste (sens de l'honneur, de la patrie, du spirituel), elle adopte les orientations personnalistes et communautaires du mouvement "esprit". Empruntant le langage de la revolution nationale, l'equipe d'uriage le detourne progressivement. Des l'origine, tout en affirmant servir le marechal, elle rejette toute collaboration et denonce l'ideologie nazie ; elle exprime bientot reticences et critiques devant l'action gouvernementale et constitue finalement un foyer d'opposition ouverte. Liee aux mouvements de jeunesse independants, estimee pour son succes pedagogique et sa ferveur patriotique, elle est suspectee, reprimandee, et enfin supprimee en decembre 1942.