Thèse soutenue

Etude Mössbauer de l'ion Fe2+ dans les structures quadratiques K2FeF4 et Ba2FeF6, interprétée dans un modèle vibronique de complexe moléculaire

FR
Auteur / Autrice : Annie Ducouret-Cérèze
Direction : François Varret
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Physique
Date : Soutenance en 1987
Etablissement(s) : Le Mans
Partenaire(s) de recherche : autre partenaire : Université du Maine. UFR de sciences exactes et naturelles (Le Mans)

Résumé

FR

L'étude des propriétés électroniques, magnétiques et vibroniques de l'ion Fe2+ (haut spin) dans les fluorures quadratiques K2FeF4 et Ba2FeF6 et les composés diamagnétiques isotypes contenant du zinc fait l'objet du mémoire. Les résultats de Spectrométrie Mössbauer dont certains sont obtenus sous champ magnétique, complétés par ceux de diffraction de neutrons, ont été analysés d'abord dans un modèle de champ cristallin statique qui permet d'expliquer qualitativement le comportement antiferromagnétique, plan facile de K2FeF4 et axe facile de Ba2FeF6. Mais pour rendre compte correctement des courbes de variation thermique de la séparation quadripolaire SQ(T) des deux composés il faut introduire le couplage avec les vibrations du réseau. Un modèle d'hamiltonien vibronique qui diagonalise les termes de champ cristallin statique, le couplage spin-orbite, le couplage Jahn-Teller dynamique linéaire avec deux modes actifs B1g et B2g de vibration du complexe moléculaire FeF6, a fourni un ajustement très satisfaisant de SQ pour les deux fluorures. Les fréquences des modes, les constantes de couplage, les paramètres de champ statique et les paramètres hyperfins obtenus pour les deux composés sont compatibles avec les données de dynamiques de réseau.